topblog Ivoire blogs

09/10/2016

Klimt described gold woman after all


"Adele Bloch-Bauer Portrait One" was completed by Klimt in 1907. Klimt has painted two portraits of Mrs. Bloch - Bauer, are considered Klimt in the "golden period" the most representative works.

Bloch - Bauer is a fanatical art lovers in Vienna, in the identity of art patrons at the same time, he is also a friend of Klimt. The creation of this portraiture took three years, and the distinctive and yet complex ornamentation was typical of the Art Nouveau.

The painting was created under the direction of Adele's husband Ferdinand Bloch-Bauer. Ferdinand is a sugar industry tycoon, he is also very fond of Klimt's painting style, and long-term funding of the artist.

According to the Austrian government, Adele said in his will in the hope that after her husband's death this work will be donated to the Austrian National Museum, and she died in 1925 due to meningitis.

When the Nazi occupation of Austria, her husband fled to Switzerland, all of his belongings, including Klimt's paintings, including all were confiscated. During the German-Austrian period, these Nazi-looted works were placed in the National Gallery of Austria. Ferdinand in the 1945 testament to identify his nephew and niece to become heir to the property, which includes Maria Alterman.

In 2000, Maria Altman proposed to the Austrian authorities the return of the painting, which included "Portrait of Lady Adele Bloch-Bauer", but was subjected to administrative resistance; in the United States, she transferred the Austrian Government take to court. As the painting was still in Austria, Austria, according to Adair's own will, these paintings should be left in Austria. In 2006, after a long battle of the courts, Maria Altman finally obtained the paintings and other four works of legitimate ownership.

At the end of the case, Maria Altman sold "Adele Bloch-Bauer Portrait One" at an astronomical price to Ronald Lord, a move that brought the art world criticism. Michael Kimmelman, an art critic for the New York Times, described the act as "anxious to cash in" and said that "justice and redemption after the Holocaust" evolved into "another crazy Art market myth. "

The long process of litigation

Maria Altman, formerly known as Maria Victoria Bloch, was born in 1916 in Vienna, Austria, followed by the family name to Bloch-Buaer. She married Fredrick Altmann in 1937, shortly after the honeymoon, Austria was Nazi Germany "De Ao merger", and Maria after suffering the emigration to the United States, and then become a US citizen. Her uncle Ferdinand died, leaving his legacy to one of his nephews and two niece. However, Ferdinand has owned five paintings of Klimt has been the merger of the German and Austrian government possession.

Austria suffered in the 1990s under pressure to re-examine the history of the Nazis, the Austrian Green Party in 1998 to help through the Nazi period on the looting of works of art transparency laws. This made it possible for Austrian investigative journalist Hubertus Czernin to discover that Ferdinand had never presented the five paintings to the National Gallery.

Since then, Maria and the Austrian government to return the paintings to negotiate. At first she only wanted to return to the Klimt landscape painting works, while allowing the Austrian government to continue to hold portraits, but this proposal has not been the Austrian authorities. In 1999, Maria sued the Austrian government in an Austrian court, but the cost of litigation was tied to the value of the paintings, which were valued at $ 135 million, according to local law, and she had to revoke the charges.

In 2000, Maria in the United States formally sued the Austrian government. In January 2006, she finally won the lawsuit, and in three months after the return of the five paintings. With its $ 150 million valuation as the standard, which became Austria's largest one at the time the return of the Nazi looting of works of art. These works in March 2006 to leave Austria, to the United States began to exhibit. A few months later, Maria Klimt these works to shoot Christie's, a total of 325 million US dollars to shoot.

Maria Altman's story has appeared in three documentary films, Adele's Wish in 2008, Stealing Klimt in 2007, The Rape of Europa. April 2015 release of the film "woman in a gold dress" focuses on Maria Alterman over the past decade and the Austrian government mediation experience, the film in Maria's old age and childhood non-stop shuttle, but also to the audience a taste of Kerry Mott "golden period" of the gorgeous style.

The%20Kiss_68.jpg

Gustav Klimt The Kiss art for sale

17/07/2016

Things & encre Le numéro d'art - ce qui est à l'intérieur


La question de l'art avec Tracy DL'écran couverture d'émission de l'art est inspiré par oeuvre emblématique de Millais, Ophélia, avec l'artiste de tatouage Tracy D. Dans le magazine sont récréations plus fantastiques de emblématique bel ouvrage d'art avec un "twist de tatouage», avec l'art commentaire historique de Docteur Matt Lodder.

The-Art-Issue-front-and-back-cover1.jpg


la page des choses et des matières d'encre Sommaire Numéro d'art, cliquez sur l'image pour l'agrandir
 

the-art-issue-things-and-ink-Contents.jpg



La question de l'art couvre des sujets délicats, tels que l'étiquette de tatouage (quand l'inspiration ne se transformer en copie?), Et des tatouages comme art. Parmi ses pages glorieuses se trouve des entrevues avec l'emblématique Angelique Houtkamp et Guen Douglas, et la relation entre l'artiste et l'artiste de tatouage est explorée dans une interview exclusive avec Jack Vettriano et Mo Coppoletta. Il dispose également des travaux de Benjamin Laukis et Andrea Furci.

 

Achetez votre copie en ligne du Kiosque

20/05/2016

Claude Monet Biographie

Synopsis

Claude Monet est né le 14 Novembre 1840, à Paris, France. Il inscrit à l'Académie Suisse. Après une exposition d'art en 1874, un critique insultingly surnommé style de peinture "l'impression" de Monet, car il était plus préoccupé par la forme et la lumière que le réalisme, et le terme est resté. Monet a lutté avec la dépression, la pauvreté et la maladie pendant toute sa vie. Il est mort en 1926.
 
Première vie et carrière

Un des plus célèbres peintres de l'histoire de l'art les et une figure de proue du mouvement impressionniste, dont les œuvres peuvent être vu dans les musées à travers le monde, Oscar Claude Monet (certaines sources disent Claude Oscar) est né le 14 Novembre 1840, dans Paris, France. Le père de Monet, Adolphe, a travaillé dans le domaine du transport maritime de sa famille, tandis que sa mère, Louise, a pris soin de la famille. Un chanteur de formation, Louise aimait la poésie et était une hôtesse populaire.

En 1845, à l'âge de 5, Monet déménage avec sa famille à Le Havre, une ville portuaire dans la région Normandie. Il a grandi avec son frère aîné, Leon. Alors qu'il aurait été un étudiant décent, Monet n'aimait pas être confiné à une salle de classe. Il était plus intéressé à être à l'extérieur. À un âge précoce, Monet a développé un amour du dessin. Il a rempli ses livres de classe avec des croquis de personnes, y compris des caricatures de ses professeurs. Alors que sa mère a soutenu ses efforts artistiques, le père de Monet voulait qu'il aille dans les affaires. Monet a beaucoup souffert après la mort de sa mère en 1857.

Dans la communauté, Monet est devenu bien connu pour ses caricatures et pour dessiner un grand nombre des habitants de la ville. Après avoir rencontré Eugène Boudin, un artiste de paysage local, Monet a commencé à explorer le monde naturel dans son travail. Boudin l'a présenté à la peinture en plein air, ou la peinture de plein air, qui allait plus tard devenir la pierre angulaire de l'œuvre de Monet.

En 1859, Monet décide de déménager à Paris pour poursuivre son art. Là, il a été fortement influencée par les peintures de l'école de Barbizon et inscrit comme étudiant à l'Académie Suisse. Pendant ce temps, Monet rencontre avec l'artiste Camille Pissarro, qui allait devenir un ami proche depuis de nombreuses années.

De 1861 à 1862, Monet a servi dans l'armée et était en poste à Alger, Algérie, mais il a été libéré pour des raisons de santé. De retour à Paris, Monet a étudié avec Charles Gleyre. Grâce à Gleyre, Monet a rencontré plusieurs autres artistes, dont Auguste Renoir, Alfred Sisley et Frédéric Bazille; quatre d'entre eux sont devenus des amis. Il a également reçu des conseils et du soutien de Johann Barthold Jongkind, peintre paysagiste qui a prouvé être une influence importante sur le jeune artiste.

Monet aimait à travailler à l'extérieur et a été parfois accompagnée de Renoir, Sisley et Bazille sur ces séjours de peinture. Monet a gagné l'acceptation au Salon de 1865, une exposition d'art-concours annuelle à Paris; le spectacle a choisi deux de ses peintures, qui étaient des paysages marins. Bien que les œuvres de Monet ont reçu des éloges critiques, il a lutté encore financièrement.

L'année suivante, Monet a été à nouveau sélectionné pour participer au Salon. Cette fois, les responsables du spectacle a choisi un paysage et un portrait Camille (ou aussi appelé Femme en vert), qui a présenté son amant et future épouse, Camille Doncieux. Doncieux est venu d'un milieu modeste et était nettement plus jeune que Monet. Elle a servi comme une muse pour lui, assis pendant de nombreuses peintures au cours de sa vie. Le couple a connu de grandes difficultés autour de la naissance de leur premier fils, Jean, en 1867. Monet était dans une situation financière désespérée, et son père ne voulait pas les aider. Monet est devenu si découragé par la situation qui, en 1868, il tenta de se suicider en essayant de se noyer dans la rivière Seine.

Heureusement, Monet et Camille bientôt pris une pause: Louis-Joachim Guadibert est devenu un patron de l'œuvre de Monet, qui a permis à l'artiste de poursuivre son travail et de soins pour sa famille. Monet et Camille mariés en Juin 1870, et après le déclenchement de la guerre franco-prussienne, le couple se sont enfuis avec leur fils à Londres, en Angleterre. Là, Monet a rencontré Paul Durand-Ruel, qui est devenu son premier marchand d'art.

De retour en France après la guerre, en 1872, Monet est finalement installée à Argenteuil, une ville industrielle à l'ouest de Paris, et a commencé à développer sa propre technique. Pendant son séjour à Argenteuil, Monet a visité avec plusieurs de ses amis artistes, dont Renoir, Pissarro et Edouard Manet qui, selon Monet dans une interview plus tard, d'abord le haïssait parce que les gens confondent leurs noms. Baguage ainsi que plusieurs autres artistes, Monet a contribué à former la Société Anonyme des Artistes, Peintres, Sculpteurs, Graveurs, comme une alternative au Salon et ont exposé leurs œuvres ensemble.

Monet parfois obtenu frustré par son travail. Selon certains rapports, il a détruit un certain nombre de peintures-estimations varient aussi élevé que 500 œuvres. Monet serait tout simplement brûler, couper ou tirer la pièce incriminée. En plus de ces explosions, il était connu pour souffrir de crises de dépression et de doute de soi.
Publicité - Continuer à lire ci-dessous
Le Maître de la Lumière et couleur

Avril 1874 L'exposition de la société a prouvé être révolutionnaire. L'une des œuvres les plus remarquables de Monet dans le spectacle, "Impression, soleil levant" (1873), représenté sur le port de Le Havre dans une brume matinale. Les critiques ont utilisé le titre pour le nom du groupe distinct des artistes "Impressionnistes", affirmant que leur travail ressemblait plus à des croquis que peintures finis.

Alors qu'il était censé être péjoratif, le terme semblait approprié. Monet a cherché à capturer l'essence du monde naturel en utilisant des couleurs vives et audacieuses, traçages courts; lui et ses contemporains se détournent des couleurs mélangées et planéité de l'art classique. Monet a également apporté des éléments de l'industrie dans ses paysages, le déplacement de la forme de l'avant et de le rendre plus contemporain. Monet a commencé à exposer avec les impressionnistes après leur premier spectacle en 1874, et a continué dans les années 1880.

la vie personnelle de Monet a été marquée par des difficultés à cette époque. Sa femme est tombée malade au cours de sa deuxième grossesse (leur deuxième fils, Michel, est né en 1878), et elle a continué à se détériorer. Monet a peint un portrait d'elle sur son lit de mort. Avant son décès, les Monets sont allés vivre avec Ernest et Alice Hoschedé et leurs six enfants.

Après la mort de Camille, Monet a peint un ensemble sombre de peintures connues sous le nom de la série de la dérive des glaces. Il se rapproche de Alice, et les deux a fini par devenir amoureuse. Ernest a passé une grande partie de son temps à Paris, et lui et Alice n'a jamais divorcé. Monet et Alice déplacés avec leurs enfants respectifs en 1883 à Giverny, un lieu qui servirait de source d'inspiration pour l'artiste et révéler sa dernière demeure. Après la mort d'Ernest, Monet et Alice se sont mariés en 1892.

Monet a gagné le succès financier et critique au cours de la fin des années 1880 et 1890, et a commencé les peintures de série pour laquelle il serait devenu bien connu. A Giverny, il aimait à peindre en plein air dans les jardins qu'il a contribué à créer il. Les nénuphars trouvés dans l'étang avait un attrait particulier pour lui, et il peint plusieurs séries d'entre eux tout au long du reste de sa vie; le pont de style japonais sur l'étang est devenu l'objet de plusieurs travaux, aussi bien. (En 1918, Monet ferait don 12 de ses peintures de nénuphar à la nation de la France pour célébrer l'armistice.)

Parfois Monet a voyagé à trouver d'autres sources d'inspiration. Au début des années 1890, il a loué une chambre en face de la cathédrale de Rouen, dans le nord-France, et peint une série de travaux ont porté sur la structure. Différentes peintures ont montré le bâtiment à la lumière du matin, midi, temps gris et plus; cette répétition était le résultat d'une profonde fascination de Monet avec les effets de la lumière.

Outre la cathédrale, Monet peint plusieurs choses à plusieurs reprises, en essayant de transmettre la sensation d'un certain moment de la journée sur un paysage ou un lieu. Il a également porté les changements que la lumière fait sur les formes de meules de foin et de peupliers en deux séries de peinture différente à cette époque. En 1900, Monet se rend à Londres, où la rivière Thames a capturé son attention artistique.

En 1911, Monet a fait une dépression après la mort de sa bien-aimée Alice. En 1912, il a développé des cataractes dans son oeil droit. Dans le monde de l'art, Monet était en phase avec l'avant-garde. Les Impressionnistes ont été à certains égards, être supplanté par le mouvement cubiste, dirigé par Pablo Picasso et Georges Braque.

Mais il y avait encore beaucoup d'intérêt pour le travail de Monet. Au cours de cette période, Monet a commencé une dernière série de 12 peintures de nénuphar commandées par l'Orangerie des Tuileries, un musée à Paris. Il a choisi de les faire sur une très grande échelle, conçu pour remplir les murs d'un espace spécial pour les toiles du musée; il voulait que les œuvres pour servir comme un «havre de méditation pacifique", estimant que les images seraient calmer les «nerfs surmenés» des visiteurs.

Son projet Orangerie des Tuileries consommé beaucoup d'années plus tard de Monet. En écrivant à un ami, Monet a déclaré: «Ces paysages d'eau et de réflexion sont devenus une obsession pour moi. Il est au-delà de mes forces comme un vieil homme, et pourtant je veux rendre ce que je ressens." la santé de Monet avéré être un obstacle, aussi bien. Presque aveugle, avec ses deux yeux maintenant gravement touchés par la cataracte, Monet a finalement consenti à subir une intervention chirurgicale pour la maladie en 1923.
Des années plus tard

Comme il a connu dans d'autres points dans sa vie, Monet a lutté avec la dépression dans ses dernières années. Il écrivait à un ami que "l'âge et le chagrin me ont usé. Ma vie n'a rien mais un échec été, et tout ce qui reste à faire pour moi est de détruire mes toiles avant que je disparais." En dépit de ses sentiments de désespoir, il a continué à travailler sur ses toiles jusqu'à ses derniers jours.

cliff-at-fecamp-6224.jpg


Monet est décédé le 5 Décembre 1926, à son domicile à Giverny. Monet a écrit: «Mon seul mérite est d'avoir peint directement en face de la nature, en cherchant à rendre mes impressions sur les effets les plus fugaces." La plupart des historiens de l'art croient que Monet accompli beaucoup plus que cela: Il a aidé à changer le monde de la peinture en secouant les conventions du passé. En dissolvant les formes dans ses œuvres, Monet a ouvert la porte pour plus d'abstraction dans l'art, et il est crédité d'influencer ces artistes plus tard que Jackson Pollack, Mark Rothko et Willem de Kooning.
Depuis 1980, la maison de Monet à Giverny abrite la Fondation Claude Monet.