topblog Ivoire blogs

07/05/2016

Saints sur le Bayou

"Comme je vieillis, mon esprit se développe. Je suspends la réalité sur ma toile avec plus de confiance, explorant non seulement les arbres et de l'herbe, mais aussi le mystérieux et mystique. »- George Rodrigue 2012

6-1.jpg



(Saints sur le Bayou, 2009 par George Rodrigue, maintenant disponible comme copie de beaux-arts, cliquez sur la photo pour l'agrandir ce beau paysage tard, peint sur toile avec de l'huile à base d'eau, 15x30 pouces)

Dès ses premiers paysages et à travers ses peintures de Cajuns, Blue Dogs, et les œuvres figuratives fin, les organes, George incorporé sa fascination pour les cimetières de la Louisiane dans son œuvre.

Avec des bateaux de crevettes et de chênes, ces «villes des morts" ont été parmi ses premiers sujets une fois qu'il "est devenu sérieux et abandonné toute pensée d'un vrai travail» (il avait l'habitude de dire) --- dédie sa vie à la peinture.

6-2.JPG



(Photo, Untitled, 1971 par George Rodrigue, 24x12 pouces, huile sur toile, cliquez sur la photo pour agrandir-)

"Les tombes semblent flotter au-dessus du sol pour révéler la relation entre vivants et morts, les Etats qui ne sont pas si différents --- au moins les Cajuns, qui ne vivent vraiment avec les morts." --- George Rodrigue, Les Cajuns de George Rodrigue (Oxmoor House, 1976).

Cet intérêt pour les tombes transition facilement au sein de la série Blue Dog. La première peinture Blue Dog, en fait, comprend des pierres de gué tombe comme, faisant référence à la loup-garou, un mythique Cajun chien fantôme ou loup-garou dit de se cacher dans les cimetières.

(Photo, la première peinture Blue Dog, Watch Dog, 1984 par George Rodrigue, 40x30 pouces, huile sur toile, full story ici-)

6-3.jpg



Dans une de ses dernières peintures, il a cessé de l'aimer Aujourd'hui, George se rend à nouveau ce motif:

«Je voulais peindre un hommage à George Jones," at-il expliqué. "Je l'ai adoré cette chanson pendant trente ans, et même si je l'ai peint le Blue Dog avant sur les tombes, celle-ci est particulièrement spécial, parce que je référence la femme qu'il aime. Son chapeau est un souvenir aux côtés de sa tombe." Lire la suite-

(Photo, il a cessé de l'aimer Aujourd'hui 2013 par George Rodrigue, 60x40 pouces, acrylique sur toile, cliquez sur la photo pour agrandir-)

6-4.jpg


Les parents de George étaient les plus jeunes d'un combiné vingt-quatre frères et sœurs. En conséquence, le jeune artiste a grandi assister à des funérailles. Il a rappelé sa mère, pieuse dans son catholicisme, blanc-laver les tombes de ses parents sur la Toussaint dans sa ville natale de New Iberia, en Louisiane, et il a souvent aidé son père dans l'entreprise familiale, "Vaults Burial Béton Portable de Rodrigue."

crues soudaines récurrentes sud de la Louisiane parfois causé des problèmes, et dans certains cas, les tombes flottaient de leurs parcelles. Le port de bottes de caoutchouc et portant un marteau, le jeune George a frappé les coins des tombeaux flottants, les couler pour de bon.

6-5.jpg



"Je l'appelle la peinture A Safe Place Forever" (1984, photo ci-dessus), a expliqué George. "Quand j'étais un enfant, une inondation a balayé le grand bassin de l'Atchafalaya, emportant avec elle tout ce qui n'a pas été cloué ou enterré (et vous ne pouvez pas enterrer beaucoup dans le bayou marécageux). "

 "Lorsque les eaux se sont retirées, je fus parmi les premiers à découvrir un grand cercueil en pierre bercé dans les branches d'un grand arbre de chêne. Les gens de la paroisse ont pris cela comme un présage de peur, et là-bas, la tombe sont restés pendant plusieurs semaines, nous hante de son perchoir. "


(Photo ci-dessus, Spirits in the Trees, 1992 par George Rodrigue, 33x23 pouces, édition sérigraphie originale de 85; histoire ici-)

6-6.png


(Photo ci-dessus, A Chest Sea of ​​Secrets (Pirate Jean Lafitte), 1984 par George Rodrigue, huile sur toile, 40x30 pouces; histoire ici-)

Tout au long de sa carrière, George a exploré le surnaturel dans son œuvre. Il a peint les Cajuns comme si elles sont des fantômes, flottant, souvent sans pieds, et pourtant verrouillé dans le paysage et encadré par les arbres. Coupez en haut, le chêne presque noir crée des formes intéressantes sous ses branches. Le petit ciel lumineux représente l'espoir d'un peuple déplacées.

(Photo, le jour où nous a dit Tee Coon Good-bye, 1976 par George Rodrigue, 24x36 pouces, huile sur toile, cliquez sur la photo pour agrandir-)

6-7.jpg



Bien qu'ils vivent dans ce qui devrait être l'obscurité sous les arbres, les chiffres de Rodrigue brillent de l'intérieur, éclairé par leurs esprits et de la culture. Ils sont intemporels, mystérieux et surnaturel.

6-8.JPG



Dans le cas de Walking After Midnight (2004, photo ci-dessus), George a combiné une photographie qu'il a pris à la tombe de reine vaudou Marie Laveau à St. Louis Cemetery No. 1 à la Nouvelle Orléans, avec une photo qu'il a pris de moi, mis en scène devant un solide backcloth au sein de son studio en Californie. Dans cette conception très structurée, il a ajouté son arbre signature de chêne, l'équilibre de la composition à la fois pour sa peinture d'origine et, en fin de compte, l'impression à grande échelle actuellement à l'affiche dans les "Louisiane Cimetières."

La peinture, comme avec la plupart des corps toiles, se compose d'une chair tonique, figure nue naturelle sur un fond noir et blanc. Cela a permis à George de manipuler les couleurs et la saturation dans son ordinateur avant d'imprimer le dessin final. Le résultat est une cinquantaine d'images uniques de la série Bodies sur toile, papier, métal, allant date à partir de 2003 à 2013 --- dont beaucoup cimetières de référence.

6-9.jpeg



«Je cherche à montrer que les tombes et les gens sont très semblables», a expliqué George. "Ils ont tous deux sont suspendus. Ils ont tous deux sont peintes de la même chose. Ils ont tous deux la même texture, et les deux sont enfermés dans le sud de la Louisiane ".

6-10.jpg

 

6-11.jpg

 

Together_Again_141.jpg

 



Wendy

* Saints sur le Bayou (2009), sur la photo en haut de ce poste, est disponible en sérigraphie fine art, délivré Novembre 2015; immobilier estampillé édition de 250; Contact Rodrigue Studio ou email info@georgerodrigue.com pour Détails-

-pictured ci-dessus: "Grotto sur Rampart Street," photographie de George Rodrigue, 2002-

-pictured tout au long de ce poste: sélections de "Louisiana Cimetières," une exposition unique avec des peintures Rodrigue originales de 1971-2013, à l'affiche jusqu'au 19 Décembre, 2015 au Rodrigue en studio, La Nouvelle-Orléans; détails ici-

-veuillez me rejoindre, ainsi que les fils de George André et Jacques, à Rodrigue Studio de la Nouvelle-Orléans pour une réception en l'honneur de George Rodrigue et ces œuvres uniques; Jeudi 3 Décembre 6-8 p.m. RSVP et plus d'infos gus@georgerodrigue.com ou (504) 324-9614

-rencontrer Jacques Rodrigue et Mallory page Rodrigue, fils et fille-frère de l'artiste George Rodrigue, de signer et de présenter deux nouveaux livres - Rodrigue: La collection Sanders et l'alchimie jamais démarre ou arrête jamais - au Festival du livre Louisiane Baton Rouge ce samedi 31, Octobre, 15:00 Détails ici-

-voir les liens sous «Rodrigue Nouvelles» en haut à droite de ce poste pour une liste des musées et des galeries d'expositions actuelles mettant en vedette l'art de George Rodrigue art for sale -

19/04/2016

AI creative arts to become the next Rembrandt it?

 

1-1.jpg


 

The wide hat, dressed in white silk collar black man looks like a great piece of art from the 17th century. However, this is known as "the next Rembrandt" (The Next Rembrandt) works in fact it is the product of artificial intelligence data analysis.

 

October 2014, the Dutch financial company ING and J. Walter Thompson Amsterdam advertising company, initiated a Dutch art exhibit development process of the project. J. Creative Director Walter Thompson Amsterdam advertising agency Kos Teng Bart (Bart Korsten) proposed a simple but a little scary question: "Would you let computers learn to paint like Rembrandt, like what?"

 

With this idea, Kos Proton team with Microsoft, Delft University of Science and Technology (Delft University of Technology, hereinafter referred to as the TU Delft), The Hague, Mauritshuis (Mauritshuis) and the Rembrandt House Museum (Museum Het Rembrandthuis) experts to work together, we developed a Rembrandt can do art works style analysis software. The software can be patterned in accordance with the material of the artist painting a "creation." The operation has a complex manner, and facial recognition system software 346 Rembrandt analyzed and figured out a work under Rembrandt might look.

 

TU Delft's Professor Dick Yue Lisi (Joris Dik) in a statement said: "The data Rembrandt works a lot - you can collect from a variety of different favorites among the wide range of technical data on these paintings."

 

18 months later, on April 5, the team announced the creation of a Rembrandt painting style, and the results are staggering enough. According to this result, if a computer can be used with the greatest masters of painting is not comparable, then the so-called art and technology between the difference between what happens in turn change it? (Google uses artificial intelligence creation of "Deep Dream" [(Deep Dream) painting also raised similar issues. These works have been started in the auction were unveiled.]

 

Coase Teng, the creativity of computer and human creativity can be compared too early to tell. "Computer is currently only act in accordance with our orders. If it starts to do that we did not allow him to do things, we will start to worry." He artnet said in a telephone interview, "the next Rembrandt" only but imitation is the master, rather than a new creation.

 

Because most of the works are portraits of Rembrandt (such works accounted for 67% of all works), so the team felt "under a Rembrandt" in line with this trend. From a statistical point of view, the artist painted the most is white male, between the ages of 30-40 years old. Stick figures might be wearing black and white clothes, face toward the light source.

 

Under these reference data, the calculation results of the analysis procedure to create a human face, and its permutations based on Rembrandt's preference. Computer took 500 hours to build the screen, which contains 148 million pixels. All the elements are modeled on the artist's well-known lighting effects.

 

TU Delft then used 3D scanning technology, combined with Rembrandt strokes to screen them. This 3D printing images using a real painting materials for printing, a total of 13 layers paint, creating a real painting touch. This piece will be on display to the public soon.

 

As for the application of this technology in the real world, the research team believes the technology can be used to repair existing oil incomplete portion. Kos on artnet Teng news that Microsoft and TU Delft are planning to use this new technique to repair a severely burned Lunbolangbu face painting.

1-2.jpg

1-3.jpg

1-4.jpg

1-5.jpg

rembrandt_the_anatomy_lecture_of_dr_tulp_22824.jpg

paintings for sale

12/04/2016

Spotlight membre: Sandra Chiu

2-1.jpg


Certains artistes vivent dans leur tête, déconnectés du monde autour d'eux quand ils dessinent. Sandra Chiu semble tout à fait le contraire. Elle met le monde sur son art! J'ai vérifié le profil de membre de Sandra après sa soumission pour notre dernière démonstration, et a trouvé un lien vers son blog où elle publie des photos magnifiques de son sketchbook. J'ai aimé son style vif à première vue, mais le vrai bonheur a été de trouver des morceaux de la vraie vie se mêlant à ses dessins. A sketchbook ouvert à un dessin au crayon de la couleur des fleurs, parsemée de véritables pétales. fleurs réelles agencés pour adapter au milieu d'un motif floral sur la page. Une main posée sur le livre avec nail art original qui correspond au dessin. Avec ces éléments ajoutés, les photos du sketchbook deviennent une nouvelle œuvre d'art, un plus charmant que la page d'origine sur son propre.

by Todd White

2-3.jpg

2-4.jpg

2-5.jpg

Paintings for sale

2-2.jpg